top of page
  • Photo du rédacteurPascal Lagesse

Les Zafers - 2e partie – Le choix du sujet

Dernière mise à jour : 27 nov. 2021


Pour réaliser un tableau, il est évident que le choix du sujet est primordial. Le tableau est une fenêtre de communication par laquelle le peintre passe un message et / ou une émotion. Comme pour tout exercice de communication, le message doit être clair tout comme l’intention du peintre. Je compare souvent un tableau à un film où le héros doit être clairement identifié dès le début et le réalisateur doit veiller à ce qu’aucun rôle secondaire ne lui vole la vedette. Cela est très important pour la compréhension du film. Il est est de même pour un tableau. Le sujet principal doit être clairement indiqué au spectateur afin que ce dernier ne soit pas perdu. Il m’est arrivé de voir des tableaux où le peintre a mis trop de sujets primaires. Exemple : un tableau de la montagne du Morne vue d’une plage, un coucher de soleil à l’horizon, des « ségatiers » dansant autour d’un feu de bois, une pirogue à voile qui passe, un couple en ombre chinoise au bord de l’eau et un bouquet de fleur en premier plan. Au moment où il y a trop d’informations, le message de l’artiste perd de sa force et le spectateur est perdu.


Dans la création d’un Zafer, mon intention de départ doit être limpide. Il m’arrive de faire des sketchs avant de démarrer un tableau mais le plus souvent je visualise le dessin avant de le coucher sur le canevas. C’est un moment magique où le dessin apparait sur la toile blanche et il ne me reste plus qu’à le tracer.



Il est possible de définir son sujet principal par sa taille ou sa couleur. Ainsi, un petit sujet en rouge dans un coin excentré d’un tableau bleuté devient un centre d’attraction aussi fort qu’un grand arbre au centre d’un canevas. La couleur peut-être un formidable véhicule d’attraction.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page