top of page
  • Photo du rédacteurPascal Lagesse

illusions et désillusions

Dernière mise à jour : 26 nov. 2021


Être un artiste veut généralement dire que l'on surfe au-dessus d’une forte dose de sensibilité et souvent de fragilité. L’artiste voudrait entrer dans la lumière et espère qu’un jour ses créations seront vues et appréciées. Il y a des millions d’artistes-peintres talentueux de par le monde, une majorité desquels aurait sa place dans un musée ou une galerie réputée. La vérité est que ce n’est pas seulement une question de talent, mais aussi de contact dans le milieu artistique et à quel point l’artiste est agressif dans son marketing, sur les réseaux sociaux entre autres, ajouté à une dose de chance.


J’ai subi beaucoup de désillusions durant mon parcours et il y a certainement d’autres à venir. Je suis un peintre très naïf qui espère qu’un jour ses tableaux seront connus dans le monde. Ce n’est pas mon seul moteur (sinon il y a belle lurette que j’aurais baissé les bras), mais je ne peux pas dire que je n’ai pas d’ambition. J’ai créé le style Zafer il y a dix-huit ans et ce style m’est unique et m’offre beaucoup de joie au moment où je les crée. Savoir que les Zafers évolueront vers quelque chose d’autre me donne foi dans le futur, mais quelque part à l’arrière de ma tête, j’espère que ce style sera connu quelque part dans le monde.


J’ai reçu plusieurs propositions par courriel ou par message m’offrant la possibilité d’exposer à l’étranger, mais la plupart de ces offres étaient des escroqueries dont le seul but était de soutirer de l’argent à l’artiste. Je reste vigilant avec internet, mais chaque escroquerie me fait plus de mal que nécessaire. Je suis hyper sensible et j’ai récemment reçu un message sur Facebook m’invitant (sans frais) à exposer en Chine et que « Mon travail exceptionnel serait un plus pour l’exposition ». J’ai fait l’erreur de croire que l’organisateur disait vrai et lui ai envoyé mon travail avant de recevoir une réponse négative. Mon travail n’était pas si exceptionnel que ça.


Les illusions et les désillusions sont partout sur le chemin de l’artiste. Certains s’en fichent d’autres non. Je suis le genre d’artiste qui rêve trop et quand je retombe dans la réalité, j’ai vraiment trop mal.





Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page